Présentation de l’édition 2018

L’Un, miroir de l’Autre

« La vérité est un miroir céleste qui est tombé et qui s’est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que tout la vérité s’y trouve » Rumi

Le terme « islam », qui signifie « remise confiante de soi à Dieu », décrit cette tradition primordiale dont l’axe principal est celui de la reconnaissance de l’Unité. Junayd (m. 910) rappelait que « l’eau a la couleur de son récipient », chaque forme manifestant une réalité différente alors que l’eau est une. En ce sens, le multiple est la fragmentation que revêt la Réalité pour se faire connaître, alors que l’être est un don de l’Essence, une et universelle : « Où que vous vous tourniez, là est la face de Dieu » (Coran 2 – 115).

Le miroir est cette clef ontologique que constitue le passage du Un au Deux, et du Deux au Multiple. Principe du déploiement et arcane de la vie, l’affirmation du multiple lui-même est une manière de poser l’unité. C’est à ce jeu de reflets du miroir, qui interroge celui qui s’y observe, que s’attachera la 2e édition du Festival Soufi de Paris, pour relier les apparents opposés, comme l’identité et l‘altérité, l’Orient et l’Occident, le féminin et le masculin, le corps et l’esprit, la raison et la foi, le sacré et le profane, le fini et l’infini…

Cette approche du miroir est une façon d’objectiver la pédagogie soufie qui place la diversité et l’universalité au cœur de sa voie, comme un ressort du vivre-ensemble. À travers de multiples disciplines, éthiques et culturelles, cette édition nous donnera à voir le pluralisme qui transcende aussi bien le sensible que l’intelligible. Elle tentera de restaurer une part du miroir brisé où se résorbent les dualités pour révèler le chemin d’unité dont est dépositaire chaque être, car « nous sommes tout à la fois le miroir et le visage dans le miroir » Rûmî.

Programme de l’édition 2018

Retrouver ici le programme en PDF.